Glossaire de la gravure d’un circuit imprimé

Glossaire de la gravure d’un circuit imprimé


 

Pour commencer il nous faut un peu de vocabulaire pour bien comprendre la suite, pas de panique, il n’y aura ni formules mathématiques, ni mots d’une autre galaxie ! Si comme moi vous détestez la théorie, passez directement au chapitre suivant mais à condition de connaitre déjà un peu le vocabulaire qui suit ;)

  • Typon : Le typon est en fait le schéma de notre circuit, imprimé sur du papier transparent (le plus souvent avec une imprimante laser). Pour créer ce typon on peut soit dessiner notre circuit à main levée (à éviter) ou bien utiliser des logiciels spécialisés dans la création de PCB (= circuit imprimé, cela signifie Printed Circuit Board) pour en savoir plus, consultez la page logiciels de design PCB

 

On peut voir en haut les typons (avec composants apparents) et en bas les circuits imprimés correspondants (ou PCB)

  • (Plaque d’) époxy présensibilisé : L’époxy est le nom de la principale matière qui constitue le circuit imprimé, on parlera plus précisément de résine d’époxy. Par-dessus cette résine d’époxy on trouve de 20 à 35µm de cuivre (cela dépend des fabricants/références) vient ensuite de la résine photosensible positive (dont nous expliquerons le fonctionnement après) et finalement un film protecteur opaque (car cette résine est sensible aux Ultraviolets)

 

  • Insoleuse : c’est avec cet appareil que nous allons impressionner les plaques d’époxy selon le schéma imprimé sur le typon, dans cet appareil on trouve des néons qui produisent de la lumière Ultraviolette,(et accessoirement Ultra-Dangereuse ! On ne plaisante donc pas avec cette lumière ! NE JAMAIS REGARDER LES TUBES EN FONCTIONNEMENT, IL EN VA DE VOTRE VUE !). Une insoleuse ressemble à ceci :